Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MIcowËL...Y'a pas qu'les vaches dans la vie !!!

MIcowËL...Y'a pas qu'les vaches dans la vie !!!

MIcowËL, le peintre français de la vache ! Les dernières toiles sorties de l'atelier + Feuille d'infos et CV-book de Michaël Portelette dit MIcowËL, artiste plasticien et enseignant. Painting live show - exposition - scénographie - illustration - divers travaux d'art...


Revue de presse Braderie de l'art 2009

Publié par MIcowËL sur 8 Décembre 2009, 20:07pm

Catégories : #Revue de presse

Braderie de l'art : un bouillon de culture, chaud bouillant !

mardi 01.12.2009, 05:04 -

La Voix du Nord
Des créatifs qui clouent, meulent, scient, soudent, et peignent en toute liberté à la Braderie de l'art. | RENDEZ-VOUS |



Sur fond de crise et de rejet croissant pour la culture du jetable, la Braderie de l'art du collectif artistique Art Point M prend tout son sens. La petite braderie « underground », qui met l'art à portée de toutes les bourses et investit les lieux les plus improbables de la cité, a fait son chemin depuis 1991, érigeant Roubaix en récup'land incontesté. Avant les 20 ans célébrés en 2010 autour d'un focus Brésil, la 19e édition sera placée sous le signe de l'éco-design et du « be green ». PAR BRIGITTE LEMERY blemery@lavoixdunord.fr PHOTO « LA VOIX » Événement atypique, collant étroitement à la spécificité roubaisienne qui s'acharne depuis un certain temps à faire ici, ce qu'on ne fait pas ailleurs, la Braderie de l'art, par son concept même, original et surprenant, est devenu un rendez-vous incontournable international qui attire en 24 h, plus de 10 000 visiteurs. Incontournable, au même titre que sa grande soeur plus classique la Braderie de Lille. D'un côté, les adeptes du Chili con carne et des objets récup' détournés durant 24 h de création live par des artistes. De l'autre, des friands de moules frites, de fonds de grenier et de fonds de commerce. Car la Braderie de l'art n'a rien à voir avec celle de Lille. Résolument déjantée et décalée, elle fuit le conformisme, le consensuel, le raisonnable, le régionaliste. Elle revendique d'être un joyeux et laborieux capharnaüm, un bouillon de culture chaud bouillant, pour 150 artistes, « enfermés » à la Condition Publique. Des créatifs donc, contraints à créer, qui tapent, clouent, meulent, scient, soudent, et peignent en toute liberté. Bref interviennent en public sur des objets ou matériaux anciens, et leur offrent seconde vie et nouvelle maison. Vous l'avez compris, cette performance artistique « n'a rien de la foire expo, ni du marché de Noël », comme le souligne Sabine Duthoit du groupe Art Point M. « Oui, c'est une vraie performance de faire bosser 150 artistes en public durant 24 h, de les voir les mains dans le cambouis, contraints d'intervenir sur onze tonnes d'objets jetés, déclassés, les déchets de notre société qui retrouvent ainsi une nouvelle vie et souvent une nouvelle fonction. On reconstitue une sorte de société artistique offrant un regard sur la création contemporaine, son évolution actuelle, désormais plus sensibilisée au développement durable. La Braderie de l'art, c'est une vitrine pour eux. On a reçu près de 400 dossiers d'artistes dont 80 nouveaux. » La 19e édition a comme « produit d'appel », la chaise sapin de Noël, créée par Woody lors de l'édition 2008. Cette création illustre bien la primauté donnée actuellement par les artistes au design d'objets, et de mobilier, aujourd'hui hypertendance. La Braderie de l'art en n'échappant pas à la mode, colle donc aussi à son époque ! • Braderie de l'art : du samedi 5 décembre 19 h au dimanche 6, 19 h à la Condition publique. www.braderiedel'art.com

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents